Deux jours pour découvrir les Gorges du Verdon

(Nous avons été façonnée pendant des millénaires, taillées par la rivière du Verdon. On peut nous découvrir par les routes, les sentiers ou en voguant sur l’eau…

Selon votre degré d’aventure, tout, ou presque est possible! Nous sommes ? Nous sommes ?

Les Gorges du Verdon!! C’est gagné!

Mais c’était facile…tout était dans le titre! Il faudra que je pense à corser le tout la prochaine fois!

Après cette introduction rendant un  hommage à peine voilé à un personnage bien connu du paf, il est temps pour nous de rentrer dans le vif du sujet! (Enfin!)

Les Gorges du Verdon : petite histoire

Les gorges du Verdon = Canyon

Oui, vous lisez bien, c’est Martel, un explorateur des temps anciens, qui fut aussi le premier à descendre dans les Gorges, afin de les explorer, qui donna ce terme. Un vrai bonhomme ce Martel! Admettons que la machine à remonter dans le temps existe (ce serait vraiment fabuleux!) et replongeons nous dans cette époque. Vers la fin du 19e siècle, il n’y avait pas encore à proprement parler de tourisme dans ou sur le célèbre canyon, il était difficile d’y accéder, les infrastructures n’étaient pas top et un jour un gars s’est dit qu’il allait descendre tout en bas des gorges et même y faire une petite rando! Un pur « badass » je vous dis! Par la suite, le tourisme s’est développé petit à petit jusqu’à maintenant.  Pourquoi je vous parle de lui ? Tout simplement parce qu’un sentier bien connu que nous avons emprunté porte le nom de ce célèbre aventurier. Il s’agit du sentier Blanc – Martel, long de 14km, celui-ci prendra à peine 7h de votre temps si vous décidez de le parcourir.

Gorges du Verdon
Gorges du Verdon – Voyage&Papotage

Vous voulez découvrir les gorges à pied ? Ok mais soyez organisés!

Il faudra vous équiper d’une polaire, d’une lampe de poche et de quoi boire et manger bien sûr.

Je vois que vous vous questionnez pour la lampe de poche, vous avez peur d’y passer la nuit ? Je vous rassure tout de suite, il n’est pas forcément question d’y passer la nuit mais plutôt de traverser plusieurs tunnels dans lesquels l’obscurité règne… Alors imaginez une nuit noire sans lune, sans étoiles, sans lumières, sans rien, juste du noir …c’est fait ? Ok! Et bien dans ces tunnels, il fera encore plus noir que ça…le moment idéal pour se raconter des histoires de zombies, de fantômes,…(j’espère juste que votre lampe de poche ne vous lâchera pas à ce moment là parce qu’il y aurait moyen de péter un énorme câble…)

Autre contrainte, le sentier long de 14km, ne fait pas une boucle. Il faudra donc vous organiser si vous ne voulez pas faire 14km en plus pour retrouver votre moyen de transport. Plusieurs possibilités:

  • Venir avec deux voitures et en laisser une sur le parking du Chalet de la Maline et l’autre sur le parking du point sublime (mais si vous êtes en vacances, je ne suis pas certaine que vous ayez deux voitures…)
  • Prendre le bus (qui ne passe pas toutes les heures, il faut donc bien s’organiser et s’armer de patience mais bon après tout, vous êtes en vacance… 🙂 )
  • Prendre un taxi (ce qui pourrait très vite vous coûter un bras si vous êtes seul ou seulement à deux)
  • Faire du stop, l’option que nous avons choisie, ce qui nous a permis de tomber sur un super couple d’allemand!
IMG_2824
Gorges du Verdon

Et le parcours dans tout ça ?

Il est plutôt simple et surtout splendide ! Il commence au Chalet de la Maline, pour y accéder, vous pouvez suivre la D23 en partant de La Palud/ Verdon. De là, vous allez commencer à vous enfoncer dans les méandres de la terre… « mouahahaha »

Plus sérieusement, voici quelques étapes par lesquelles vous allez passer si vous décider de suivre le sentier Blanc – Martel :

  1. Du Chalet de la Maline prendre la direction du Carrefour d’Issane : vous rentrez directement dans le vif du sujet en descendant au plus près du Verdon.
  2. Carrefour d’Issane – Baume aux Boeufs : plutôt plat, cela remontera légèrement avant de resdescendre vers le Baume aux Boeufs
  3. Baume aux Boeufs – Carrefous de la Mescla : ça grimpe, ça grimpe,…
  4. Carrefour de la Mescla – Brèche Imbert : ça grimpe toujours!
  5. Brèche Imbert – Baume aux hirondelles : petite pensée à toutes les personnes qui ont peur du vide. Ce passage est réputé difficile, il s’agit de 274 marches d’escalier à descendre. Cela peut paraitre impressionant mais c’est largement faisable! On respire un grand coup  et on y va! Ensuite on remonte (tout descendre pour tout remonter, j’adore…et mes cuisses aussi)
  6. Baume aux Hirondelles – Baume aux Chiens : ça descend légèrement et ensuite c’est plus ou moins plat. Vous arriverez sur dans le Couloir Samson là où sont les deux tunnels à traverser.
  7. Parking du couloir Samson – Point Sublime : Vous êtes presque arrivés, une dernière grimpette jusqu’au Point Sublime et elle est faite!

Inutile de vous dire de bien profiter de la vue, tout au long du parcours elle est tout simplement sublime! Il s’agit d’une randonnée qui vous laissera un souvenir indélébile, croyez moi! 🙂 A la fin, si vous êtes courageux, vous pourriez même offrir à vos pieds une petite trempette, je vous préviens cependant, c’est très, très, très froid.

IMG_2816

N’hésitez pas à y passer plusieurs jours

Comme dit plus haut, cet endroit est fabuleux. La randonnée vous donnera la possibilité de voir les gorges d’une certaine manière mais vous pouvez également les découvrir autrement. Par exemple par la route ou même avec un petit canoë, un pédalo ou un kayak, bref un truc qui flotte! Plusieurs boutiques se trouvent du coté de Moustiers-Sainte-Marie. Nous avons été, par pure hasard, à la base de l’étoile. Vous ne serez pas seuls au monde mais vous verrez les Gorges d’une autre manière et c’est le genre de vue qui ne se refuse pas!

21104327_10212974330486998_995485389_o

Et pourquoi pas un petit tour à Moustiers-Sainte-Marie ?

Le village ressemble à une crèche de Noel Provençale à taille humaine. Cela doit être un plaisir de s’y balader durant la période des fêtes de fin d’année. Il se dégage du village une atmosphère un peu mystique, il faut dire qu’une de ses particularité interpelle. Le village est situé entre deux éperons rocheux et au dessus de lui, suspendue à ces deux éperons, une étoile dorée veille sur celui-ci. Plusieurs légendes tentent d’expliquer la nature de cette étoile, certaines parlent d’un chevalier qui, emprisonné en 1210, avait promi, s’il revenait au village, qu’il suspendrait une étoile en hommage à Marie. D’autres parlent des Rois Mages… Mais personnes au final ne pourrait dire exactement pourquoi cette étoile est là… Si vous voulez vous la jouer « Da Vinci Code », je pense que le village est fait pour vous! 🙂 Vous pouvez prendre un peu de hauteur, admirer les paysages environnants et le village vu d’en haut ainsi que la chapelle Notre-Dame de Beauvoir, on y raconte qu’au XVIIe siècle, des enfants mort-nés y reprenaient vie, le temps d’être baptisé et de gagner ainsi les cieux…il y fait calme, un peu sombre, je me suis sentie incroyablement sereine, décidément, le village valait le détour!

21146323_10212974329606976_822453925_o
Moustiers-Sainte-Marie

 

Publié par

Passionée de voyages et amoureuse de notre planète, curieuse de nature et adepte de découvertes. Grande bavarde qui aime aborder une multitude de sujets. J'aime écrire sur tout ce qui m'entoure et vous donner des envies de voyage et des informations, je l'éspère, utiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s